Avoir un compte en banque en France devient encore plus onéreux en 2016. Non seulement les banques rajoutent des frais de tenue de compte, en plus elles imposent l'utilisation d'un compte pro pour les auto-entrepreneurs & autres associations (conditions compte dédié pour règlement SEPA réglementaire [même si en théorie un compte courant est suffisant]), exception faite de certaines agences.

Il y a plusieurs facteurs.

- L'état est en parti débiteur des banques, et est donc sujet au lobbying intense de celles-ci. Avec les frais de tenue de compte, et l'augmentation des frais sur les comptes pro, l'état donne indirectement environ 180 millions d'euros par an au banque.

- Les banques ont plus de restrictions sur les opérations de marchés (obligation de garantir une partie des fonds mis en jeu dans un trade), ce qui engendre plus d'argent bloqué et donc moins de bénéfices à venir pour les prochaines années, il faut donc qu'elles se restructurent. Un bon moyen est de mettre fin à terme à la banque physique et de se concentrer sur les services en ligne (à distance). Leur permettant ainsi de supprimer des milliers de postes, et donc de faire des grandes économies sur leurs effectifs.

Aujourd'hui, chaque année 8% des français changent de banque.

D'ici 15-20 ans, la plupart des clients auront un compte dans une banque en ligne avec des frais minimes mais aussi un support minime quand il y aura un incident sur le compte ou avec le rachat d'un crédit ou d'une assurance. Ou encore pour obtenir un crédit.

Toutes les banques en ligne appartiennent aux grandes banques historiques, vu qu'il faut avoir un agrément. Le renouveau de la banque est donc biaisé dès le départ.

Au final, cela crée la confusion chez le client qui a le sentiment que le secteur est fragile, et que son argent n'est plus en sécurité.